Quelques Indicateurs

M

Quelques indicateurs Palu

Nombre total de cas de paludisme confirmé (TDR et GE/FM)

Indice du Paludisme (Annuel)

Nombre de décès dû au Paludisme

941

Proportion de cas simple de paludisme chez les moins de 5 ans traités par CTA

Proportion des FE ayant reçues 3 doses et plus de TPI/SP durant leurs dernières grossesses

Source : DHSI2

Suivez-nous

Stratégie du PNLP

Un Mali sans paludisme d’ici à l’horizon 2030

Stratégie nationale de lutte contre le Paludisme

Les stratégies de lutte contre le paludisme appliquées par le PNLP sont issues du document de politique nationale de lutte antipaludique révisé en mars 2005 et s’inspirent fortement des stratégies mondiales de lutte contre le paludisme. Il s’agit notamment de :

Stratégies majeures

Prise en charge des cas de paludisme

Pour la prise en charge des cas, le Mali a conservé la quinine pour le traitement des cas de paludisme grave et introduit les combinaisons à base de dérivés d’artémisinine en comprimé pour le traitement du paludisme simple (Artésunate-Amodiaquine comprimés et Artémether-Luméfantrine comprimés). Il est précisé dans le dit document que tout cas de paludisme chez la femme enceinte doit être considéré comme un cas grave et traité en conséquence avec la quinine.

Prévention du paludisme pendant la grossesse

En plus de l’utilisation des moustiquaires imprégnées par les femmes enceintes, il a été adopté dans le nouveau document de politique de lutte antipaludique la promotion du Traitement Préventif Intermittent (TPI) avec la Sulfadoxine-Pyriméthamine comme stratégie de prévention du paludisme pendant la grossesse. Le traitement préventif intermittent (TPI) à raison de 2 cures de 3 comprimés de Sulfadoxine 500mg et Pyriméthamine 25 mg se fait en deux prises supervisées et espacées d’au moins un mois, entre le 4ème et le 8ème mois de la grossesse.

Aussi, il est précisé dans le document de politique que des directives spéciales seront appliquées aux femmes enceintes séropositives et aux autres groupes spécifiques (sujets neufs, immunodéprimés, drépanocytaires).

Lutte antivectorielle

Les directives nationales en matière de lutte antivectorielle visent à développer la Lutte Intégrée contre les Vecteurs (LIV) en se basant sur les actions simultanées suivantes :

  • Promotion des moustiquaires imprégnées, notamment chez les femmes enceintes et les enfants ciblées par la vaccination ;
  • Traitement ciblé des gîtes larvaires ;
  • Pulvérisation intra et extradomicilaire dans des zones ciblées ;
  • Promotion de l’hygiène et de l’assainissement.

Prédiction, Prévision, Prévention et Gestion des épidémies de paludisme

Il est signalé dans les directives du document de politique de lutte antipaludique que la surveillance épidémiologique du paludisme dans les districts à risque sera renforcée dans le cadre du système de la surveillance intégrée de la maladie et la riposte (SIMR). De même la gestion des épidémies déclarées se fera conformément aux directives de la SIMR, en particulier :

  • Pour la prise en charge des cas : les CTAs seront utilisées pour le traitement des cas simples et la quinine pour les cas graves ;
  • Pour la prévention : la pulvérisation intra domiciliaire sera généralisée dans les zones de l’épidémie de paludisme.

Stratégie de soutien

Communication et Mobilisation sociale

Conformément aux directives du document de politique de lutte contre le paludisme, et dans le cadre d’un large partenariat avec les structures spécialisées, les actions seront développées dans le cadre des composantes suivantes :

  • Plaidoyer en direction des leaders politiques et des partenaires ;
  • Mobilisation sociale en direction de tous les intervenants dans la LAP ;
  • Communication pour le changement de comportement (CCC) à différents

Recherche opérationnelle

Il existe au Mali plusieurs institutions de recherche qui mènent des activités sur la thématique du paludisme, notamment :

  • l’Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) à travers ses départements de médecine traditionnelle et de santé communautaire ;
  • le Département de l’Epidémiologie et des Affections Parasitaires (DEAP) et le centre de Formation et de Recherche (MRTC) de la faculté de médecine, de pharmacie et d’odontostomatologie ;

Dans le cadre du partenariat du PNLP avec ces institutions, des études sont régulièrement réalisées sur    divers thèmes dont les principaux sont : la sensibilité des vecteurs aux insecticides, l’efficacité des antipaludiques, l’application des supports imprégnés d’insecticides, l’implication des mères ou des guérisseurs traditionnels dans   la lutte contre le paludisme au niveau communautaire.

Il est noté dans le document de politique que des recherches opérationnelles seront conduites sur différentes thématiques se rapportant au paludisme, notamment des études sur la pharmacovigilance des antipaludiques, la chimio-sensibilité des antipaludique, l’efficacité des insecticides, l’entomologie, le TPI chez l’enfant …etc .

Suivi et évaluation

Il est dit dans le document de politique que le suivi/évaluation est du ressort du cabinet du ministère de  la  santé et qu’il se fera à travers une collaboration étroite avec les écoles de formation en santé et les instituts de recherche.

En plus du monitorage des activités par les différents niveaux du système de santé, 10 sites sentinelles   ont été mis en place depuis plus de 5 années et permettent d’assurer la surveillance de la résistance du parasite aux antipaludiques et des vecteurs aux insecticides en collaboration avec le MRTC/DEAP/FMPOS (Sirakoro Méguétan, Kolondièba, Yanfolila, Kita, Bougouni, Bandiagara, Djenné, Niono, Gao et Kita).

Aussi, le PNLP a défini une liste d’indicateurs essentiels d’impact et de résultats se rapportant aux différentes interventions de lutte contre le paludisme.

 

En savoir plus

CPS

CHIMIO-PRÉVENTION DU PALUDISME SAISONNIER

En savoir plus

TPI

TRAITEMENT PRÉVENTIF INTERMITTENT

En savoir plus

MILD

MOUSTIQUAIRES IMPRÉGNÉE D’INSECTICIDES

En savoir plus

PID

PULVERISATION INTRA DOMICILIAIRE

En savoir plus

TDR/GE

DIAGNOSTIC ET PRISE EN CHARGE DES CAS

En savoir plus

S’abonner à notre Newsletter